Thingamabobs

Ce blog a partiellement migré vers Wordpress.
Certains des articles publiés ici ont été copiés là-bas et j'en ai abandonné d'autres pour essayer de faire quelque chose qui ressemble plus à une "vitrine" de ce que je suis capable de faire.

Les deux blogs vont continuer de coexister parce que je ne veux pas perdre vos commentaires qui me sont souvent précieux. Je pense en particulier à l'article expliquant comment "faire son biais sans appareil" dont les commentaires donnent des compléments d'information vraiment très utiles !

Je me promets aussi de l'alimenter plus régulièrement... mais c'est une promesse que je ne fais qu'à moi-même, d'accord ? [sourire]

 

En tout cas, si vous souhaitez continuer à me suivre (et je sais que certain-e-s d'entre vous viennent tous (!) les jours), alors rejoignez-moi ici et dites-moi ce que vous pensez de ce nouveau site, un petit commentaire fait toujours plaisir !

 

Capture

 

Enregistrer

12 novembre 2016

La maison de la grand-mère

Finalement, les encours ont attendu.
J’ai passé les deux derniers jours sur la maison de la grand-mère… Pour un résultat qui me plaît beaucoup encore une fois !

IMG_12112016_172904Maison fermée

 

IMG_12112016_172952Avec la porte ouverte

 

IMG_12112016_173142Avec le loup en situation

 

IMG_12112016_173023La maison avec la façade ouverte

 

IMG_12112016_173114Avec la grand-mère dans son lit

Je suis donc très satisfaite du résultat. A deux réserves près :

D’abord le cordon que j’ai utilisé pour le grelot ne convient pas. Il vieillira sans doute très mal parce qu’il s’accroche à tout ce qui passe à sa portée, y compris mes doigts. Je pense qu’à la longue il s’effilochera. Mais comme ce serait trop compliqué de le remplacer, il restera…

D’autre part, la partie verticale à gauche du mur de la façade, le long de la porte donc, est beaucoup trop souple. je crains qu’à force d’ouvrir et de fermer la porte, la feutrine ne finisse par s’user et se chiffonner… Une prochaine fois, s’il doit y en avoir une, je pense que je mettrai au moins une épaisseur de thermocollant ou même de Geffitex.

Prochaine étape, une double page Pôle Nord. Avec igloo, pingouin, baleine, de la glace, etc. mais pas avant la semaine prochaine puisque je dois m’absenter.

Sinon, vous, qu'en pensez-vous ?

Sur une idée d'Irina Sorokina, que je remercie très sincèrement !

Posté par Dominique J le 12 novembre 2016 à 21:06 -
Catégorie : Couture - - Tags : , , ,

Quiet book

Je me lance dans les livres pour bébés pour utiliser mes inombrables chutes de tissu patchwork, complétées de feutrine achetée pour l'occasion.

Pour commencer, les personnages de contes : aujourd'hui, le petit chaperon rouge et les trois petits cochons. Chacune est aussi une marionnette de doigt.

IMG_08112016_144513

Le bûcheron, la grand-mère, le loup, le petit chaperon rouge et les petits cochons

Une bonne douzaine d’heures de dessin, découpage, couture, peinture des yeux et des bouches ont été nécessaires pour ces sept personnages. J’avais déjà fait les gabarits, ce qui m’a simplifié la tâche, mais ça reste un travail extrêmement long et minutieux, qui demande des finitions impeccables, enfants obligent.

Mais le résultat est là : j’adore !

Demain, je reprends mes encours : deux couvertures brodées qui m’ont été commandées pour Noël. Peut-être même que j’arriverai à en finir une ? Comme en ce moment, je suis célibataire et sans enfants, je peux prendre tout le temps nécessaire. Alors je vais en profiter !

Sur une idée d'Irina Sorokina.

Posté par Dominique J le 12 novembre 2016 à 10:56 -
Catégorie : Couture - - Tags : , , , , , , , , , , ,
12 mars 2016

Monter une braguette

J'ai eu dernièrement quelques déboires en montant une braguette. Non seulement je disposais des explications du patron mais en plus, j'avais un pas à pas très détaillé accompagné de multiples photos. Bref, il n'aurait dû y avoir aucun problème.

Et bien si. La fermeture éclair, quoique je fasse, reste désespérément visible. Et je n'arrive pas à comprendre où se trouve le problème.

J'ai fini par renoncer et la laisser se montrer. De toute façon, depuis, j'ai fait plusieurs tentatives de modifications sur ce pantalon que je considère aujourd'hui comme une toile (largeur des jambes, modification de ceinture, etc.). Aujourd'hui, la bête n'est plus mettable.

 

J'ai quand même continué à chercher un bon tuto pour monter une braguette. Longtemps. Trèèèèès longtemps !

Et là, aujourd'hui, sur Pinterest, arrive la merveille d'entre les merveilles. Certes c'est long mais il n'y a pas de temps mort, ce n'est pas verbeux, c'est efficace et franchement, si avec cette vidéo j'ai encore des problèmes de braguette, je n'ai plus qu'à arrêter la couture !

Montage braguette

Posté par Dominique J le 12 mars 2016 à 07:43 -
Catégorie : Astuces - - Tags : ,
17 février 2015

Coudre une robe Bishop

Depuis très longtemps, j'ai envie de faire des smocks.

Cet article de Fée-Poupette qui cherchait une plisseuse - je ne savais même pas que ça existait - m'a fait commencer des recherches : je suis devenue incollable sur les machines à plisser, les vendeurs de patrons, les différents motifs, sites d'explications, etc. J'ai même fait un échantillon de 10 cm pour voir... et curieusement, c'est beaucoup plus facile que je ne le croyais !

Et puis j'ai trouvé l'article de MaggieB. qui explique comment faire une robe Bishop du début à la fin. Tout y est très détaillé, étape par étape, avec des photos extrêmement précises. Depuis, je ne rêvais que de faire une robe Bishop !

Maintenant, vous vous demandez peut-être ce que c'est qu'une robe bishop ???

"Une robe bishop est un vêtement traditionnel pour bébés et petites filles. Une bishop est ample, confortable et c'est le vêtement smocké le plus facile à construire. [...] Pour être authentique, le vêtement doit être monté avec des manches raglans et être smocké à la main depuis le col jusqu'aux épaules. Le devant, les épaules et le dos sont smockés en une fois, pour créer une bande arrondie très décorative"
(selon l'article de SewnSo - allez voir les photos !).

IMG_4868-WM

 

En lançant une recherche d'images de "bishop dress" sur Google, on voit qu'il y a plusieurs options : manches ballons, longues ou papillons ; les robes peuvent être ouvertes devant, derrière, sur toute la hauteur ou seulement avec une patte de boutonnage dans le dos ; le tissu peut être uni ou à motif (fleurs, rayures, pois, Vichy, écossais...), en coton fin ou plus épais, voire même en velours milleraies... Les motifs des smocks peuvent être très sobres en ce qui concerne les couleurs ou au contraire très colorés ; parfois des motifs de fleurs sont inclus, parfois des perles, des rubans ou de petits noeuds.

Ces robes sont longues, au moins jusqu'en dessous du genou mais plus généralement à mi-mollet, voire à la cheville. Les ourlets sont aussi très hauts. Ceci n'est pas dû au fait que les petites filles grandissent vite. C'est juste une question de poids : la longueur de la robe et le poids de l'ourlet de 10 à 12 cm font que le motif est bien tendu vers le bas tout en assurant à la robe un beau tombé, même avec un tissu léger.

 

Et vous, vous aimeriez coudre une robe bishop ?

 

 

DSC_0143

DSC_0145

DSC_0149

DSC_0151

DSC_0165

DSC_0179

DSC_0182

DSC_0185

Toutes les images viennent de cet article : http://timesaflying.blogspot.fr/2013/09/sweetpea-turns-eighteen.html

Posté par Dominique J le 17 février 2015 à 13:30 - - -
14 octobre 2014

Alabama Chanin

Connaissez-vous la créatrice Natalie Chanin ?

NC

Si non, allez voir l'article que lui consacre le blog Threads and Needles, bien que très simpliste au sujet de la philosophie de l'entreprise, c'est déjà un bon début. Si vous lisez l'anglais ou si vous voulez vous régaler les yeux, prévoyez un peu de temps et allez sur son site puis lancez une recherche images avec son nom pour voir ses créations et celles des internautes. Ensuite, vous pouvez encore visiter Pinterest, Facebook, Instragram, Flickr, etc.... A ce stade, vous n'êtes déjà plus avec moi alors je vous laisse gérer !

Depuis que je l'ai découverte, j'ai passé des heures à éplucher les photos de ses créations, j'ai téléchargé de nombreux motifs de stencils (gratuits sur la page Ressources de son site), je me suis offert un de ses livres et j'ai fait deux échantillons...

Et j'adore !!!!!!!!

J'aime particulierement les motifs "Anna's Garden" et "June's Spring", et c'est ce dernier que j'ai le plus travaillé :

DSC02955

Cet échantillon mesure 45 x 30 cm. Pour le faire j'ai uilisé une chute de Jersey Orageux France Duval-Stalla et un morceau de jersey découpé dans un vieux t-shirt noir. Comme je n'arrivais pas à trouver de sequins plats ni de rocailles tubes couleur acier et noires, j'ai fini par passer une commande directement sur le site d'Alabama Chanin. J'ai eu la surprise de découvrir que malgré les frais de port, ces perles me revenaient moins cher que les rocailles que j'avais achetées en boutique à Grenoble. J'avoue avoir été tellement impatiente que je n'ai pas fouillé les sites internet français...
Je n'ai pas utilisé le fil recommandé par la créatrice puisqu'on ne le trouve pas en Europe, alors j'ai choisi ce qui se fait de plus solide, le fil à surpiqûre de chez Gütterman : erreur à ne pas renouveler, il vrille terriblement et les noeuds ont tendance à se défaire tellement il glisse. Donc, en même temps que les rocailles, j'ai commandé quelques bobines et de l'élastique à plier pour pouvoir faire une jupe prochainement.

N'empêche... qu'est-ce que j'aime le résultat !

DSC02958

DSC02957

 

Ne reste plus qu'à coudre des vêtements maintenant. J'ai déjà les aiguilles qui me démangent !

Posté par Dominique J le 14 octobre 2014 à 13:53 -
Catégorie : Couture - - Tags : , , ,

04 septembre 2014

Les couvertures de Charlotte et Anaïs

Elles ont aujourd'hui 21 et 22 ans et elles n'ont reçu que récemment le cadeau de leur vingtième anniversaire.

DSC02311

 

DSC02319

Tissu à pois de chez Mondial Tissus, Jersey gratté de Vêtements marins-Broderie (arghhh... leur TVA à 21%...), passepoil de ma mercerie et mouliné DMC pour la broderie du prénom.

 

DSC02301

DSC02328

Tissu à fleurs et molleton gratté de Mondial Tissus, passepoil argent France Duval Stalla et fil argent à coudre (en 8 épaisseurs...) de ma mercerie.

Ces deux couvertures sont trèèèès largement inspirées de celles de FikouMikou qui fait des merveilles avec le molleton à sweat. Je vous encourage vivement à aller fouiller son site !

Et je vous prie d'accepter mes excuses pour la triste qualité de mes photos.........

Posté par Dominique J le 04 septembre 2014 à 14:00 -
Catégorie : Couture - - Tags : ,
03 juillet 2014

Valise de jeune fille

Pour l'anniversaire d'une de mes nièces :

Valise2

Toile enduite gris anthracite de chez Mondial Tissu - Passepoil fait maison à partir d'un biais argenté France Duval-Stalla - Coton blanc à étoiles grises Mondial Tissu.

 

Valise3

Valise4

La valisé a été faite à partir du tuto de Pöm le Bonhomme que vous pouvez télécharger et imprimer ici


Je dois dire que j'en ai bavé des ronds de chapeaux... jusqu'à ce que tout se débloque sans que je sache ni pourquoi ni comment. En tout cas, je suis vraiment contente du résultat, mais je ne saurais dire si je ré-essayerai...

Posté par Dominique J le 03 juillet 2014 à 16:34 -
Catégorie : Couture - - Tags : , , , ,
19 juin 2014

Mon pyjama

Il y a quelques mois, j'ai découvert le blog Les Toiles Filantes. Une pure merveille !

Les toiles filantes

Maïa coud divinement le jersey et le molleton et ce, sans aiguille double pour surpiquer, ce qui me laisse sans voix. Ses finitions sont impeccables, ses photos très bien éclairées, les détails sont précis. Elle ne présente jamais un vêtement mal repassé ou avec un faux-pli et elle n'hésite pas à les montrer sous tous les angles, intérieur comme extérieur. Comme en plus, la provenance du moindre bout de tissu, du moindre biais, bouton, fermeteure, motif, est donné avec lien vers le site internet, je crois que là, on frôle la perfection.

Dans ces conditions, ça donne envie d'en faire autant. D'essayer en tout cas.

Bien sûr, j'ai épluché son blog d'un bout à l'autre et j'y retourne régulièrement. Dès mon premier passage, j'ai flashé sur ce t-shirt enfant, taille 98 :

Les toiles filantes2

Vous pouvez aller le voir ici

Depuis que je l'ai vu, j'en rêvais pour moi, mais il fallait d'abord créer un patron à partir d'un de mes t-shirts. J'avais le tissu, j'ai commandé le bord-côte et je me suis lancée.

Et...

Et...

Et voilà !

DSC02146

DSC02156

Jersey de coton blanc à pois argentés de France Duval Stalla.
Bord côtes de Vêtements-Marins-Broderie

Je ne suis pas aussi talentueuse que Maïa, autant en couture qu'en photo, mais je suis très contente de ce t-shirt que je porte en pyjama. Il est confortable, j'ai bien réussi mes finitions et j'adore ce tissu !

J'ai quand même eu beaucoup de difficultés à ajuster les épaules pour que l'ensemble tombe bien. Un regret tout de même, j'ai coupé les parties descendant sur le dos et le devant qui forment l'encolure américaine beaucoup trop longues : elles n'auraient pas dû arriver plus bas que l'encolure. Esthétiquement, ce n'est pas tout à fait ce que je souhaitais, donc à améliorer pour une prochaine version !

Posté par Dominique J le 19 juin 2014 à 08:32 -
Catégorie : Couture - - Tags : , , ,
13 novembre 2013

Les couvertures en patchwork

Il y a des années de ça, j'ai pris des cours de patchwork. Habituellement, pour toute nouvelle méthode ou technique, je me débrouille seule ou avec des livres ou internet. Mais là, je voulais apprendre rapidement et ne pas trop tâtonner. L'idée était excellente parce qu'après trois séances, j'ai su faire du patch classique, du log-cabin et même du boutis (qui entre nous soit dit n'a rien à voir avec du patchwork mais était inclus dans les cours). J'ai complété ensuite ma formation par des motifs de patchwork plus compliqués et pour aller plus vite, j'ai arrêté de tout coudre à la main.

Au fil du temps, les ouvrages en patchwork se sont multipliés. Je n'ai malheureusement pas tout pris en photo et certains étaient tellement usés que je m'en suis débarrassée. Ce que je regrette amèrement aujourd'hui...

Reste que maintenant, la technique est bien rôdée. Au point que j'ai des tas et tas de tissus à patchwork, des chutes, des petits bouts de toutes sortes que j'ai cherché à utiliser. La méthode la plus simple et la plus productive que j'ai trouvée, c'est le damier : alternance de carrés clairs et de carrés foncés dans un ton qui donne sa couleur au quilt.

 

IMG_1102
Capture 2
La couverture de Kévin - Grands carrés de 12 x 12 cm
Fond en laine polaire écrue

Le résultat superbe sur le moment, mais la polaire résiste très mal au lavage, elle bouloche et devient toute grisée. Expérience que je ne renouvellerai pas.

 

DSC01161
Capture
La couverture de Françoise - Petits carrés de 5 x 5 cm
Fond en coton écru et molleton synthétique

Ici, l'erreur a été ce molleton synthétique, très raide et pas très chaud qui rend la couverture inconfortable.
Rien ne vaut le fond de coton et le molleton de laine, de soie ou de coton.

 

J'ai fait la couverture de Françoise peu après celle de Kévin, avec l'intention d'utiliser les chutes des chutes. Mais pour chacune, j'ai dû racheter un peu de tissu pour compléter les motifs, dont j'ai quelques chutes maintenant...

Posté par Dominique J le 13 novembre 2013 à 23:49 -
Catégorie : Couture - - Tags : , ,
22 mai 2013

Transformer un pull en cardigan (tuto)

L'année dernière, j'ai acheté en solde deux pulls en coton qui se sont retrouvés relégués dans le fond de mon placard parce que trop serrés au niveau des hanches.
Mais dernièrement, j'ai trouvé une solution sous la forme d'un tuto en anglais qui expliquait comment transformer un pull en cardigan.

Aujourd'hui, je propose de vous montrer comment faire parce que le résultat est vraiment bluffant. Alors, attention, article très long ! Je vous promets que c'est facile et assez rapide à faire, même si ça demande de la précision.

Voici l'un des pulls d'origine avec sa version transformée :

DSC01853

 

Pour commencer, défaire la couture centrale du col sans le couper de préférence. Bien sûr, ici, il s'agit d'un pull à encollure en V, il y a donc une couture. Si vous avez un pull à encolure ronde, vous n'avez pas le choix, il faut couper : dans ce cas, visez précisément le milieu du devant !

DSC01854

 

Couper le pull sur toute la hauteur en suivant bien une ligne du tricot en commençant exactement entre les deux extrémités du col (cliquez sur l'image pour bien voir) :

DSC01856

 

Repasser très soigneusement les deux bords sans les étirer puis replier au fer chaque bord sur 1.5 cm, toujours en suivant une ligne de tricot. C'est un peu délicat à faire, on se chauffe un peu les doigts, mais c'est important pour un résultat final impeccable :

DSC01860

 

Recifier la bande d'encolure :

DSC01861

 

Ensuite, coller chaque bord avec des bandes d'ourlet thermocollant de 1cm de large en insistant bien sur le col.

DSC01864

 

Enfin, coudre au point droit, sur l'endroit, à quelques millimètres du bord coupé, toujours en suivant une ligne du tricot et sans piquer le col. Si nécessaire, le finir à la main.

Et voilà...

 

DSC01881

DSC01882

Naturellement, si vous le souhaitez, vous pouvez coudre des boutons et des boutonnières pour pouvoir le fermer. Je ne l'ai pas fait puisque les pulls étaient déjà trop étroits à l'origine et parce que je ne ferme jamais mes cardigans.

Si vous tentez l'expérience, laissez-moi un commentaire pour que je sache si le tuto est suffisamment clair et détaillé, d'accord ?

Posté par Dominique J le 22 mai 2013 à 12:29 -
Catégorie : Couture - - Tags : , , , ,